La Stratégie canadienne pour les bâtiments verts

Notre environnement bâti

Le Canada compte plus de 16 millions de logements et 482 000 bâtiments commerciaux et publics. Les bâtiments sont responsables de 13 % des émissions directes de gaz à effet de serre (GES) du Canada, soit 88 tm. Si l'on tient compte de la production d'électricité destinée à être utilisée dans les bâtiments, les émissions totales passent à environ 18 %. L'environnement bâti représente la troisième source d'émissions en importance au Canada. D'autres sources d’émissions sont intégrées dans les matériaux de construction et les chaînes d'approvisionnement du secteur de la construction. Ces émissions ont tendance à augmenter.

Parallèlement, les impacts des conditions météorologiques extrêmes et du changement climatique ont des répercussions sur nos bâtiments. La résilience climatique de notre parc immobilier est également essentielle.

Nous devons rénover nos bâtiments afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre et d'accroître leur résilience climatique de manière abordable.

Pourquoi avons-nous besoin d'une stratégie?

L'engagement législatif du Canada à atteindre la carboneutralité d'ici 2050 est ambitieux. La décarbonisation des bâtiments exige du leadership, de l'innovation et des investissements. La stratégie canadienne pour les bâtiments verts mobilisera des mesures nationales pour transformer les marchés et réduire les coûts afin d'atteindre cet objectif.

Pour réussir, tous les ordres de gouvernement, le secteur privé, les collectivités et les particuliers du Canada doivent travailler ensemble.

Objectif

L'objectif ultime de la stratégie canadienne pour les bâtiments verts est de créer un secteur du bâtiment carboneutre et résilient au changement climatique d'ici 2050, avec un objectif provisoire de réduction des émissions de 37 % par rapport au niveau de 2005 d'ici 2030.

Pour atteindre la carboneutralité dans le secteur du bâtiment, la stratégie pourrait envisager les résultats potentiels suivants :

Construire des bâtiments carboneutres et résilients au changement climatique dès le départ

Accélérer les rénovations majeures et résilientes au changement climatique des bâtiments

Transformer le chauffage des locaux et de l'eau

L'expression « carboneutre » signifie que l'on réduit les émissions de GES liées à l'exploitation à un niveau aussi proche que possible de zéro et que l'on compense les émissions restantes par une quantité équivalente d'élimination du carbone.

Un bâtiment carboneutre est très écoénergétique par sa conception et n'utilise que des énergies non émettrices pour le chauffage et l'électricité.

Un bâtiment résilient au changement climatique signifie qu'il est préparé aux risques climatiques tels que les hausses de température, les inondations, les incendies de forêt et autres phénomènes météorologiques extrêmes.

Entraîner des changements

En vue d'atteindre la carboneutralité et de renforcer la résilience climatique, la stratégie canadienne pour les bâtiments verts tiendra compte des nouvelles mesures élaborées au niveau fédéral et par les partenaires provinciaux et territoriaux, l'industrie et le secteur privé. De nouvelles mesures sont nécessaires dans au moins six domaines pour transformer le marché et l'environnement des politiques.

Donner l’exemple

Les bâtiments gouvernementaux doivent être décarbonisés et résilients au changement climatique. À cette fin, les gouvernements prennent l’initiative et influencent les politiques, les programmes et les règlements. Ils gèrent également d'importants programmes d'approvisionnement.

Le saviez-vous?

La stratégie pour un gouvernement vert soutient l'engagement du Canada à atteindre la carboneutralité dans ses activités gouvernementales d'ici 2050.

Objectif stratégique

Tous les ordres de gouvernement font preuve de leadership. Ils décarbonisent les bâtiments gouvernementaux. Ils veillent à ce que les bâtiments de leurs portefeuilles soient résilients au changement climatique. Ils utilisent leur pouvoir d'achat pour atteindre cet objectif.

Actions principales :

  • Rénovation des bâtiments fédéraux : atteindre une plus grande efficacité énergétique, utiliser des matériaux à faible teneur en carbone et renforcer la résilience climatique.
  • Développement d’une stratégie d'achat propre : mettre l'accent sur l'utilisation de produits fabriqués au Canada et à faible teneur en carbone dans les projets d'infrastructure canadiens.
  • Recherche de possibilités de financement fédéral pour soutenir les objectifs de construction écologique : intégrer la flexibilité pour l'abordabilité et pour les contextes des collectivités nordiques et éloignées; assurer l'autodétermination des Autochtones pour le soutien au logement des partenaires autochtones.

Imposer le changement

Les gouvernements sont particulièrement bien placés pour utiliser des politiques, des règlements et d'autres outils pour faire progresser la décarbonisation et la résilience climatique.

Le saviez-vous?

Le chauffage des locaux et de l'eau représente 78 % de toutes les émissions provenant de l'énergie utilisée dans les bâtiments.

Objectif stratégique

Les gouvernements utilisent les pouvoirs législatifs pour fixer des exigences mesurables et ambitieuses pour le secteur du bâtiment. Les acteurs du marché sont ainsi sûrs de réaliser les investissements nécessaires à l'atteinte de la carboneutralité.

Actions principales :

  • Mettre en place des codes de construction modèles afin d'accroître l'efficacité énergétique lors des modifications des bâtiments existants et d'augmenter la résilience climatique de l'environnement bâti.
  • Financer l'adoption et la mise en œuvre accélérées de codes modèles nationaux de construction et d'énergie.
  • Veiller à ce que l'énergie propre soit utilisée de manière efficace afin de maximiser ses avantages, c'est-à-dire avec des normes et des programmes d'étiquetage actualisés.
  • Développer des normes réglementaires et des cadres incitatifs : travailler en partenariat pour, par exemple, fixer des échéances progressives pour mettre fin à l'installation de nouveaux systèmes de chauffage au fioul ou au gaz naturel.

Faciliter les décisions d'investissement

La décarbonisation des bâtiments ajoutera de la valeur à ces derniers et créera de la richesse. Mais pour en arriver là, des investissements sont nécessaires. Les investisseurs immobiliers, les propriétaires de bâtiments et les propriétaires de maisons doivent avoir accès aux bonnes informations pour pouvoir investir judicieusement et tirer le meilleur parti de chaque dollar investi.

Le saviez-vous?

Efficacité Canada estime que la rénovation de l'ensemble du parc immobilier d'ici 2050 nécessiterait de 20 à 32 milliards de dollars par an, et l'Institut canadien pour des choix climatiques estime que les dommages causés aux maisons et aux bâtiments par les inondations et l'élévation du niveau de la mer pourraient atteindre 13,6 milliards de dollars par an d'ici 2100.

Objectif stratégique

Les Canadiens, les entreprises et les investisseurs disposent des informations dont ils ont besoin pour prendre des décisions d'investissement. Cela comprend le « rendement », c'est-à-dire la quantité et le type d'énergie que les différents types de bâtiments utilisent. Cela comprend également des informations sur les stratégies rentables pour améliorer le rendement.

Actions principales :

  • Accélérer l'adoption de l'analyse comparative, de l'étiquetage et de la divulgation pour les bâtiments résidentiels, commerciaux et institutionnels.
  • Mettre en place l'initiative Deep Retrofit Accelerator (accélérateur de rénovations majeures) pour simplifier et soutenir la mise en œuvre de projets de rénovation majeure, en mettant l'accent sur les logements à faible revenu.
  • Élaborer des directives pour le financement des rénovations, y compris les techniques de souscription pour le financement de projets d’efficacité énergétique, la normalisation du financement des projets d'efficacité énergétique et l'évaluation des risques liés au climat.
  • Développer les services de soutien à la rénovation résidentielle afin de faciliter l'accès aux services clés et aux modèles financiers.
  • Mobiliser les capitaux du secteur privé pour soutenir les investissements importants nécessaires à la transition vers la carboneutralité au moyen de la nouvelle stratégie d'affectation de capitaux pour la carboneutralité - une collaboration entre le Conseil d'action en matière de finance durable et le Groupe consultatif pour la carboneutralité.
  • Lancement du prêt canadien pour des maisons plus vertes afin de soutenir les rénovations entreprises par les propriétaires et les fournisseurs de logements abordables
  • Mieux faire connaître les programmes et services fédéraux

Accroître l'avantage du Canada

Les nouveaux développements en matière de technologies, de matériaux et de pratiques de construction favoriseront la construction (et la décarbonisation) de bâtiments résilients au changement climatique de façon concurrentielle et abordable.

Le saviez-vous?

Le carbone du cycle de vie désigne les émissions de carbone associées à toutes les étapes de la vie d'un bâtiment, depuis l'extraction des ressources, la fabrication, le transport, la construction et l'exploitation jusqu'à la destruction.

Objectif stratégique

Les technologies, les matériaux de construction et les pratiques de construction à haut rendement, à faible teneur en carbone et résilients au changement climatique sont concurrentiels sur le plan des coûts, et leur utilisation est une pratique courante dans la conception, la construction et l'exploitation des bâtiments.

Actions principales :

  • Lancement d'un centre d'innovation pour les matériaux de construction à faible émission de carbone afin de stimuler les activités de recherche et de démonstration, et de soutenir la réforme du code du bâtiment
  • Élaboration d'outils et de lignes directrices normalisés pour la réalisation d'évaluations du carbone sur l'ensemble du cycle de vie des bâtiments.
  • Lancement du programme pilote pour des quartiers plus verts, une initiative communautaire visant à explorer de nouvelles voies rentables pour décarboniser le secteur existant des logements abordables en procédant à des rénovations énergétiques majeures et en créant des équipes d’experts de divers secteurs.
  • Travaux de recherche et de développement sur des matériaux, des produits et des processus de construction novateurs afin de contribuer à la revitalisation des normes nationales en matière de logement et de construction et d'encourager l'élaboration et l'adoption de solutions de construction à faible émission de carbone
  • Aide à la détermination de voies régionales vers la carboneutralité en tirant parti des installations d'essai fédérales pour valider l’efficacité et l'application sûre des technologies émergentes.
  • Mobilisation des constructeurs et des fabricants locaux dans le cadre des partenariats locaux en matière d'efficacité énergétique (PLEE) afin de stimuler l'innovation dans les secteurs des bâtiments résidentiels et commerciaux.

Former et encourager la main-d'œuvre de demain

La décarbonisation des bâtiments et leur modernisation pour les rendre écoénergétiques et résilients au changement climatique nécessitent des compétences spécialisées. Les personnes travaillant dans des métiers ou des professions connexes peuvent avoir besoin d'acquérir de nouvelles compétences. La main-d'œuvre pourrait également nécessiter de nouveaux membres.

Le saviez-vous?

Le Conseil du bâtiment durable du Canada estime que le secteur canadien des bâtiments verts pourrait soutenir environ 1,5 million d'emplois directs d'ici 2030, par rapport aux 462 000 emplois actuels.

Objectif stratégique

Le Canada dispose d'une main-d'œuvre qualifiée prête et capable de décarboniser les bâtiments et de s'assurer qu'ils sont résilients au changement climatique. Cela comprend les personnes travaillant dans un large éventail de métiers et de professions (p. ex., architecture, construction, rénovation, métiers, développement de logements et fournisseurs de logements sans but lucratif, ingénierie, fabrication, installation et réparation d'équipement, évaluation et gestion de l'énergie, et entretien des bâtiments).

Actions principales :

  • Collaborer avec les gouvernements provinciaux et territoriaux pour élaborer des plans de main-d'œuvre régionaux afin de déterminer les ensembles de compétences requis, concevoir des programmes de formation et de recyclage, et élaborer des stratégies pour embaucher des segments sous-représentés de la population.
  • Lancer un centre de formation sur les emplois propres pour aider les travailleurs de tous les secteurs et professions à améliorer leurs compétences ou à en acquérir de nouvelles afin d'être à la fine pointe de l'industrie décarbonisée.
  • Augmenter le financement de la formation pour le programme pour la formation et l’innovation en milieu syndical qui soutient la formation en apprentissage, l'innovation et les partenariats améliorés dans les métiers du Sceau rouge, qui sont essentiels à la main-d'œuvre des bâtiments à faible émission de carbone et résilients au changement climatique.

Permettre la prise de décisions éclairées

Les politiques efficaces pour soutenir la décarbonisation des bâtiments doivent être fondées sur des preuves. Des données et des informations robustes, précises et fondées sur la science permettent d'élaborer des politiques efficaces.

Le saviez-vous?

Statistique Canada recueille des données sur la consommation d'énergie des ménages, des entreprises commerciales et des institutions tous les quatre ou cinq ans. L'augmentation de la fréquence et l'amélioration du ciblage de la collecte de données peuvent appuyer les besoins en matière d'élaboration de politiques et de programmes.

Objectif stratégique

Des données et une modélisation robustes et transparentes sont facilement accessibles aux participants experts des divers secteurs (tout en respectant la vie privée des personnes) pour éclairer les décisions d'investissement, les programmes du secteur public et l'évolution de la stratégie.

Actions principales :

  • Diriger le développement d'une stratégie relative aux données parmi tous les détenteurs de données publiques pour :
    • Développer un modèle robuste permettant de comprendre comment nos actions contribuent à la réduction des émissions, ce qui nous permet d'évaluer les progrès et de nous adapter si nécessaire
    • Communiquer les données à tous les partenaires en surmontant les obstacles et les difficultés, en simplifiant la collecte des données et en examinant les facteurs favorables et les contraintes législatives
    • Harmoniser la divulgation de l'utilisation de l'énergie
    • Remédier au manque de données sur les mesures d'adaptation et les risques climatiques
 

Donnez votre avis!

Vos commentaires aideront à renforcer la stratégie canadienne pour les bâtiments verts et à faire en sorte que les objectifs, les étapes clés et les mesures reflètent les priorités des personnes vivant au Canada. Ajoutez votre voix à la discussion sur l'atteinte de la carboneutralité dans le secteur du bâtiment.