Forum : Installations de stockage des déchets

Au Canada, tous les déchets radioactifs sont actuellement gérés dans des installations de stockage provisoires qui sont sûres, sécuritaires et respectueuses de l’environnement. La Commission canadienne de sûreté nucléaire autorise et réglemente les installations de gestion des déchets du Canada afin de s’assurer qu’elles sont exploitées en toute sécurité.

La méthode de stockage des déchets radioactifs peut varier considérablement selon la radioactivité et la production de chaleur de ces déchets.

Le stockage des déchets radioactifs doit assurer la protection de la santé et de la sécurité des personnes et de l’environnement, aujourd’hui et à l’avenir, sans imposer un fardeau excessif aux générations futures.

Avant de participer à la discussion, veuillez lire les lignes directrices sur la modération du site Web de mobilisation en matière de gestion des déchets radioactifs et sur la publication de commentaires.

Dites-nous ce que vous en pensez

Responsive image

1. Que pensez-vous de la façon dont les déchets radioactifs sont actuellement stockés au Canada?

Responsive image

2. Quels devrait être le rôle du gouvernement, de l’organisme de réglementation et des propriétaires de déchets en ce qui concerne le stockage des déchets radioactifs?

Veuillez lire le document de travail (PDF, 641 ko)

Rejoignez le forum de discussion : Installations de stockage des déchets

Dans la section objet ci-dessous, veuillez insérer le texte intégral de la question à laquelle vous répondez.

Si vous préférez soumettre vos commentaires à notre boîte de réception, veuillez remplir ce formulaire.

Comment Sort

Commentaires

Portrait de Ole Hendrickson

It is a stretch to characterize waste storage at the federal government's Chalk River Labs (CRL) as safe and environmentally sound. The 2019 Annual Compliance Monitoring Report for CRL describes in considerable detail the radioactive groundwater contaminant plumes at CRL and their monitoring and treatment systems. To summarize briefly, in the Perch Lake basin, strontium-90 plumes from the Liquid Dispersal Area and Waste Management Areas A and B require continuing operation of three groundwater treatment systems. In the Maskinonge Lake basin, a “Wall and Curtain” passive groundwater treatment facility intercepts and treats the strontium-90 plume arising from the Nitrate Plant. Contaminant plumes from the NRX and NRU reactor facilities (he fuel bays) were for years leaking tritium and strontium-90. The resulting contaminant plumes now discharge directly into the Ottawa River untreated.

The federal government should move the sources of these radioactive contaminant plumes into secure long-term storage facilities, away from the river.

Furthermore, the federal government should establish a set of principles for waste storage. A starting point could be the following nine fundamental principles of radioactive waste management of the International Atomic Energy Agency
(https://www-pub.iaea.org/MTCD/publications/PDF/rwmp-3/INTRODUCTION.pdf)

Principle 1: Protection of human health: Radioactive waste shall be managed in such a way as to secure an acceptable level of protection for human health.
Principle 2: Protection of the environment: Radioactive waste shall be managed in such a way as to provide an acceptable level of protection of the environment.
Principle 3: Protection beyond national borders: Radioactive waste shall be managed in such a way as to assure that possible effects on human health and the environment beyond national borders will be taken into account.
Principle 4: Protection of future generations: Radioactive waste shall be managed in such a way that predicted impacts on the health of future generations will not be greater than relevant levels of impact that are acceptable today.
Principle 5: Burdens on future generations: Radioactive waste shall be managed in such a way that will not impose undue burdens on future generations.
Principle 6: National legal framework: Radioactive waste shall be managed within an appropriate national legal framework including clear allocation of responsibilities and provision for independent regulatory functions.
Principle 7: Control of radioactive waste generation: Generation of radioactive waste shall be kept to the minimum practicable.
Principle 8: Radioactive waste generation and management interdependencies: Interdependencies among all steps in radioactive waste generation and management shall be appropriately taken into account.
Principle 9: Safety of facilities: The safety of facilities for radioactive waste management shall be appropriately assured during their lifetime.

  • Like this comment 1
  • Dislike this comment 0
Portrait de Gilles Provost
déc 14, 2020 - 14:42

Votre document d’information explique comment le Canada entrepose ses "déchets de faible activité à longue durée de vie".
Ces propos sont absurdes car un déchet de faible activité est PAR DÉFINITION un déchet radioactif qui contient très peu de radionucléides à longue durée de vie.

En vertu de la nouvelle définition canadienne adoptée le 18 juin dernier par la Commission canadienne de sûreté nucléaire (CSST), un déchet radioactif peut être dit de faible activité à DEUX CONDITIONS:
a) il doit contenir très peu de radionucléides à longue durée de vie
b) il doit être permis de l'éliminer dans un site près de la surface.

Oui, vous avez bien lu : Il n’est plus nécessaire que sa radioactivité soit faible et qu’on puisse, par exemple, le manipuler à main nue.

Cette nouvelle définition figure à l’article 7.1 du REGDOC 2.11.1 que les commissaires ont adopté à leur réunion du 18 juin et le secrétariat de la CSST m’a fait parvenir leur procès-verbal le 21 septembre. Le secrétariat ma aussi assuré que la version officielle de ce règlement serait publiée « dans les plus brefs délais ». Nous arrivons à Noël et cela n’a toujours pas été fait.

  • Like this comment 0
  • Dislike this comment 0

Ajouter un commentaire